Dogue du Tibet : Caractéristiques, éducation, prix et santé

Dogue du Tibet : Caractéristiques, éducation, prix et santé

Créer le menu de mon compagnon

Le Dogue du Tibet est l'une des races de chiens les plus imposantes au monde. Avec son sens du territoire développé, il est taillé pour la garde et n'est affectueux qu'envers ses maîtres. Voyons ensemble quelles sont ses caractéristiques et son histoire !

Quelles sont les particularités physiques du Dogue du Tibet ?

Poil : long et droit avec un sous-poil très abondant.

Couleur : noire bleue ou dorée avec des marques feu

Catégorie : chien géant

Taille et poids du mâle : entre 66 et 71 cm de 64 à 82 kg

Taille et poids de la femelle : entre 61 et 68 cm de 64 à 82 kg

Description physique

Le Dogue du Tibet (aussi appelé Mastiff Tibétain) est un chien géant taillé pour la défense de territoire montagneux. Il possède une carrure solide et imposante accompagnée d'un poil long et fourni. Ses oreilles tombent sur le côté de la tête et se portent vers l'avant lorsqu'il porte de l'attention à quelque chose. Sa tête large lourde et arrondie renforce cette impression de force.

Les origines et l'histoire du Mastiff Tibétain

Originaire de Chine et plus exactement des montagnes de l'Himalaya au Tibet le Dogue du Tibet était utilisé comme chien de garde dans des monastères. Les traces de la race remontent à l'Antiquité quand Aristote le mentionnait dans ses écrits. Marco Polo le mentionne également en racontant ses périples asiatiques. Le premier représentant à être arrivé en Europe aurait été intégré en 1847 cadeau du vice-roi des Indes à la Reine Victoria.

La santé et l’alimentation du Dogue du Tibet

Combien de temps vit un Dogue du Tibet ?

Le Dogue du Tibet a une espérance de vie située entre 10 et 14 ans.

Quels sont les risques de santé auxquels il est exposé ?

Le Dogue du Tibet bénéficie d’une constitution robuste lui épargnant la plupart des maladies dont peuvent souffrir d'autres chiens. Néanmoins à cause de sa grande taille il est prédisposé aux maladies articulaires comme la dysplasie de la hanche. La race est également sujette à l'épilepsie les maladies oculaires et la démodécie.

Quelle alimentation lui convient le mieux ?

Le Dogue du Tibet est un chien géant qui n'est pas particulièrement sportif. Vu sa taille il reste quand même un grand mangeur il est donc vital de bien doser ses rations quotidiennes afin de lui éviter des problèmes de digestion ou de surpoids. C’est pourquoi plutôt que de lui servir de la pâtée ou des rations ménagères notoirement difficiles à bien doser en termes d’apport calorique nous conseillons de lui servir un régime alimentaire basé sur la nourriture sèche. En effet la croquette pour chien est un aliment complet simple à conserver et permettant de couvrir tous les besoins nutritionnels de votre compagnon à quatre pattes dès lors qu'elle est de qualité. Une gamelle de croquettes apportera à votre animal de compagnie :

La meilleure option pour satisfaire les besoins alimentaires d'un Dogue du Tibet reste d'opter pour des croquettes pour Dogue du Tibet.

Plusieurs critères aident à déterminer la qualité d’une croquette pour votre Dogue du Tibet. Le premier atout attendu d’une croquette premium est d’avoir une haute teneur en protéines animales se situant généralement au-dessus de 30 %.

En revanche le taux de glucides dans la croquette - et notamment sa proportion d’amidon - doit être réduit. Une recette de croquettes de qualité ne devrait pas contenir plus de 30 % de glucides. C’est pourquoi nous vous conseillons de privilégier les gammes de croquettes sans céréales ou en contenant peu et sans gluten qui donneront à votre chien tous les nutriments dont il a besoin sans pour autant lui apporter trop de sucres que son système intestinal aura du mal à éliminer.

Vous pouvez compléter le régime alimentaire de votre animal de compagnie par quelques friandises pour chien afin de récompenser ses efforts. Attention toutefois à ne pas en abuser sous peine de voir votre Dogue du Tibet souffrir de problèmes d’embonpoint voire d’obésité !

Le comportement du Dogue du Tibet

Comment bien éduquer son Dogue du Tibet ?

Le Dogue du Tibet est un chien qu'il faut éduquer soigneusement. En effet c'est un chien au naturel très protecteur il aura donc du mal avec les étrangers et les autres chiens. C'est pourquoi il faudra le sociabiliser dès le plus jeune âge afin d'effacer le mieux possible ce trait de caractère.

On conseille généralement d'opter pour l'éducation positive quelle que soit la race de votre chien car c'est la manière qui permet de créer les plus belles relations chien/humain.

Quel est le caractère du Dogue du Tibet ?

Le Dogue du Tibet est un chien très protecteur avec une forte notion du territoire. Il n'hésitera pas à aboyer et se montrer dissuasif avec les étrangers.

Il est recommandé de ne pas laisser un Mastiff Tibétain seul avec un enfant. En effet les chiens (surtout les grands) peuvent parfois ne pas avoir conscience de leur force ce qui peut mener à des accidents plus ou moins graves. Cela ne signifie pas pour autant que ces derniers ne peuvent pas cohabiter paisiblement mais veillez à :

Quelles conditions de vie lui conviennent le mieux ?

Le Dogue du Tibet est un chien ayant besoin de peu d’exercice. Il aura tout de même besoin de grands espaces où se défouler quotidiennement. Il n'est donc pas fait pour la ville et la vie en appartement. Il a à minima besoin d'une maison avec un grand jardin.

Combien coûte un Dogue du Tibet ?

Le prix d’un Mastiff Tibétain variera selon son âge son sexe et son pedigree. Un chien LOF c’est à dire inscrit au Livre des Origines Français sera vendu à un prix plus élevé. Généralement tablez sur un coût compris entre 1000 et 1500 €. L’entretien annuel d’un Dogue du Tibet peut lui monter jusqu’à 2200€.

Comment bien s'occuper d'un Dogue du Tibet ?

Le Dogue du Tibet est un chien qui ne demande pas un entretien excessivement contraignant. Il nécessite seulement un brossage régulier (deux fois par semaine idéalement). Ses oreilles et ses yeux doivent faire l'objet d'une inspection quasi quotidienne afin de s'assurer qu'il n'y a ni infection ni parasite.