Boxer : Caractéristiques, éducation, prix et santé

Boxer : Caractéristiques, éducation, prix et santé

Créer le menu de mon compagnon

Le Boxer est le chien idéal pour les familles. Bien qu'il ne vive pas très longtemps par rapport aux autres races, il est doux, calme et affectueux envers ceux qu'il aime. Voyons ensemble quelles sont les caractéristiques et l'histoire du Boxer !

Quelles sont les particularités physiques du Boxer ?

Poil : court

Couleur : fauve rouge ou bringée

Catégorie : chien de grande taille

Taille et poids du mâle : entre 57 et 63 cm de 30 à 35 kg

Taille et poids de la femelle : entre 53 et 60 cm de 25 à 30 kg

Description physique

Le Boxer est un chien à l'allure robuste. On reconnait bien dans sa face l'apport du Bouledogue Anglais car il a conservé un nez assez retroussé et une mâchoire puissante. Toutefois son corps est bien plus athlétique avec un buste qui descend jusqu'aux coudes. Quand on le regarde de face sa tête a une forme plutôt cubique.

Les origines et l'histoire du Boxer

Le Boxer est issu d'un croisement entre le Bouledogue Anglais et une race aujourd'hui disparue : le Bullenbeisser. Ce dernier était à l'époque utilisée dans des combats contre des taureaux et des ours (très courants au 19ème siècle) puis fut oubliée au profit du Boxer. Aujourd'hui le Boxer est un parfait mélange des deux races mais a perdu le côté impressionnant voire intimidant du Bullenbeisser.

Aujourd'hui le Boxer est une race très populaire en France.

La santé et l’alimentation du Boxer

Combien de temps vit un Boxer ?

Le Boxer a une espérance de vie située entre 9 et 11 ans.

Quels sont les risques de santé auxquels il est exposé ?

Le Boxer n'est pas un chien très solide ce qui lui donne une espérance de vie assez réduite. Une des raison est la brachycéphalie dont il a hérité du Bouledogue Anglais qui lui donne un souffle court et ne lui permet pas beaucoup d'exercice. Il a également hérité de son côté glouton qui le prédispose aux torsions d'estomac. Pour terminer il est comme beaucoup de grandes races touché par la dysplasie de la hanche.

Quelle alimentation lui convient le mieux ?

Le Boxer est un chien de grande taille et assez sportif. Cela fait de lui un chien avec un grand appétit ! Il est donc vital de bien doser ses rations quotidiennes afin de lui éviter des problèmes de digestion ou de surpoids. C’est pourquoi plutôt que de lui servir de la pâtée ou des rations ménagères notoirement difficiles à bien doser en termes d’apport calorique nous conseillons de lui servir un régime alimentaire basé sur la nourriture sèche. En effet la croquette pour chien est un aliment complet simple à conserver et permettant de couvrir tous les besoins nutritionnels de votre compagnon à quatre pattes dès lors qu'elle est de qualité. Une gamelle de croquettes apportera à votre animal de compagnie :

La meilleure option pour satisfaire les besoins alimentaires d'un Boxer reste d'opter pour des croquettes pour Boxer.

Plusieurs critères aident à déterminer la qualité d’une croquette pour votre Boxer. Le premier atout attendu d’une croquette premium est d’avoir une haute teneur en protéines animales se situant généralement au-dessus de 30 %.

En revanche le taux de glucides dans la croquette - et notamment sa proportion d’amidon - doit être réduit. Une recette de croquettes de qualité ne devrait pas contenir plus de 30 % de glucides. C’est pourquoi nous vous conseillons de privilégier les gammes de croquettes sans céréales ou en contenant peu et sans gluten qui donneront à votre chien tous les nutriments dont il a besoin sans pour autant lui apporter trop de sucres que son système intestinal aura du mal à éliminer.

Vous pouvez compléter le régime alimentaire de votre animal de compagnie par quelques friandises pour chien afin de récompenser ses efforts. Attention toutefois à ne pas en abuser sous peine de voir votre Boxer souffrir de problèmes d’embonpoint voire d’obésité !

Le comportement du Boxer

Comment bien éduquer son Boxer ?

S'il est adapté à la vie de famille le Boxer n'en est pas moins un chien qu'il faut éduquer soigneusement pour qu'il soit le compagnon idéal. En effet il possède un caractère bien trempé ce qui ne facilite clairement pas la chose. Toutefois dès lors que la sociabilisation n'est plus un problème et qu'il est obéissant il saura être un parfait compagnon de famille très protecteur.

Quel est le caractère du Boxer ?

Le Boxer est protecteur et très affectueux envers son maître ce qui en fait un excellent chien de garde. Toutefois cela peut se répercuter sur son comportement à l'égard d'étrangers qu'il aimera moins au premier abord.

Même s'il peut être très affectueux avec des enfants de la famille il est recommandé de ne pas les laisser seuls. En effet les chiens (surtout les grandes races) peuvent parfois ne pas avoir conscience de leur force ce qui peut mener à des accidents plus ou moins graves. Cela ne signifie pas pour autant que ces derniers ne peuvent pas cohabiter paisiblement mais veillez à :

Quelles conditions de vie lui conviennent le mieux ?

Le Boxer est un chien ayant besoin de peu d’exercice car il s'essouffle vite. Il peut s'épanouir en ville à condition d'avoir des espaces pour se défouler. Il n'est pas recommandé d'en adopter un si vous habitez une région chaude car la chaleur peut accentuer ses problèmes respiratoires.

Combien coûte un Boxer ?

Le prix d’un Boxer variera selon son âge son sexe et son pedigree. Un chien LOF c’est à dire inscrit au Livre des Origines Français sera vendu à un prix plus élevé. Généralement tablez sur un coût compris entre 800 et 1400 €. L’entretien annuel d’un Boxer peut lui monter jusqu’à 1400€. Il faut bien en avoir conscience avant d'adopter !

Comment bien s'occuper d'un Boxer ?

Le Boxer est un chien facile à entretenir car il ne perd ses poils qu'en période de mue c'est-à-dire deux fois par an. Un brossage régulier est toutefois nécessaire en temps normal mais rien de trop contraignant car le Boxer se nettoie seul.

Comme pour toutes les autres races de chien il convient de vérifier son pelage ses yeux et ses oreilles après chaque balade afin de détecter la possible présence de parasites ou autres.