-50% sur votre première commande !

L'alimentation du chien atteint de démodécie

L’alimentation ultra saine pour chiens heureux

Créer le menu de mon compagnon
4.6/5 sur 4127 avis

Qu'est-ce que la démodécie et comment la reconnaître ?

La démodécie est une maladie causée par la présence excessive d'un acarien nommé Demodex Canis, présent naturellement dans les follicules pileux et les glandes sébacées des mammifères. La population de Demodex canis est habituellement naturellement régulée, mais un état de déficience immunitaire peut engendrer la multiplication incontrôlée de l’acarien, ce qui finit par provoquer des lésions cutanées. Deux formes sèches de démodécie sont à distinguer : la forme localisée et la forme généralisée. La première est surtout observée chez les jeunes chiens, chez lesquels on voit apparaître des lésions circulaires alopéciques au niveau des yeux, des babines et des joues, ainsi qu’au niveau des membres antérieurs. La forme généralisée est déclarée lorsque le chien présente un nombre important de lésions, voire une atteinte large d’une région du corps, et touche sans distinction les chiens à tout âge.

Les lésions localisées finissent généralement par régresser d’elles-mêmes mais des complications ne sont pas à exclure, notamment dans le cas d’une forme généralisée de démodécie sèche. Il s’agit dans ce cas de complications bactériennes donnant lieu à une surinfection, à l’origine de lésions plus profondes et plus graves, tels que des œdèmes, des pustules ou furoncles et d’un état d’abattement général. Dans ce cas-là, la mise en place d’un traitement sera nécessaire. De plus, une cause sous-jacente est souvent à l’origine de la maladie chez les chiens âgés, qu’il convient donc de rechercher pour mettre en place un traitement ciblé et éviter les rechutes.

Le diagnostic peut être établi de différentes manières, mais on effectue le plus fréquemment un raclage cutané qui consiste en le prélèvement d’échantillons de peau au sein des lésions pour ensuite mettre en évidence la présence de Demodex canis avec un examen microscopique. Cette méthode permet de distinguer la démodécie d’autres affections cutanées

Quelles sont les causes de la démodécie ?

Les causes de la maladie sont souvent multifactorielles, mais on note une très nette influence du facteur génétique, ce qui explique la prédisposition de certaines races, notamment à poils cours et ras. La démodécie concerne les chiens de race pure à près de 80%. Par exemple, les races de type American Staffordshire Terrier, Boston Terrier, Bouledogue français, Boxer, Bouledogue anglais, Bull Terrier, Jack Russel Terrier, Dogue allemand, Carlin, Shar Peï, Rottweiler ou encore les Whippet sont très sujets à la forme localisée de la maladie.

En outre, certaines races sont relativement épargnées par la forme juvénile de la maladie, et se retrouvent plutôt affectées par la forme adulte. Dans ce cas, une pathologie sous-jacente y est fréquemment associée, comme c’est le cas de l’hypocorticisme chez les Caniches et les Rottweiler.

De plus, le parallèle entre l’état immunitaire et la démodécie a été nettement établi. Les animaux immunodéficients sont donc plus susceptibles de développer la maladie que les autres. Cet état peut donc être dû à des maladies telles que l’hyperadrénocorticisme, l’hypothyroïdie, les néoplasmes qui affaiblissent par exemple l’immunité, ou par des traitements chirurgicaux, une anesthésie ou la prise de médicaments. L’état d’immunodéficience est également observé chez les jeunes animaux, ce qui explique la prévalence de la maladie parmi les chiots, ainsi que pendant les œstrus, les gestations et en présence de parasites internes.

Enfin, l’hygiène, l’alimentation et les conditions d’élevage des animaux sont également à considérer en cas de démodécie. Il est donc important de ne pas négliger l’influence de l’alimentation de votre chien en cas de démodécie.

Comment traiter la démodécie ?

Si les lésions sont peu étendues et localisées, la démodécie finit souvent par se résorber d’elle-même, notamment pour la forme juvénile. En revanche si les lésions prennent des proportions importantes, il est urgent de consulter un vétérinaire pour mettre en place un traitement adapté.

Dans tous les cas, il est important d’améliorer l’état général des animaux atteints. Cela passe donc par une alimentation adaptée et un renforcement du système immunitaire. Une bonne connaissance des commémoratifs de l’animal pourrait permettre de corriger d’éventuels défauts hygiéniques ou nutritionnels, telle qu’une carence en vitamine B2 ou B6 ou une alimentation hyperlipidique favorable à l’apparition de démodécie.

Pour que votre chien retrouve un état de santé propice à la guérison spontanée de la maladie, il faudra lui apporter une alimentation équilibrée contenant un certain nombre d’éléments importants pour lui fournir l’énergie nécessaire à l’entretien de ses cellules, au fonctionnement de son métabolisme et au renforcement de son système immunitaire.

Quelles croquettes pour un chien atteint de démodécie ?

Le choix des croquettes est donc primordial car elles doivent remplir certaines exigences. Choisissez tout d’abord des croquettes adaptées à la race de votre chien : un Jack Russel Terrier n’a bien sûr pas les mêmes besoins énergétiques qu’un Rottweiler ou un Dogue allemand. Favorisez de préférence les croquettes riches en protéines d’origine animale – plus digestibles – à hauteur de 28% environ. Faites également attention au taux de lipides présents dans les croquettes, car bien que ceux-ci soient une source d’énergie importante pour votre chien, en plus de favoriser l’absorption de certaines vitamines, ils pourraient néanmoins favoriser l’apparition de la maladie en cas d’excès. Les acides gras essentiels comme les omégas 6 et surtout les omégas 3 sont indispensables à votre chien et sont d’autant plus intéressants en cas de démodécie puisqu’ils participent à la santé du poil ainsi qu’à la diminution de la réaction inflammatoire.

En outre, ne négligez surtout pas les glucides et notamment les fibres qui favoriseront la digestion de votre chien. Ces fibres sont dégradées par la flore intestinale présente naturellement dans son intestin or cette dernière joue un rôle dans la régulation des agents infectieux tout en stimulant le système immunitaire. Il s’agirait donc de l’entretenir correctement pour ne pas affaiblir encore plus le système immunitaire de votre chien ! Ajoutez à tout cela des taux de calcium et de phosphore adaptés en fonction de la race de votre chien : il ne faut pas qu’ils soient trop élevés pour les chiens de grande taille tels que les Dogues allemand ou les Shar Peï, notamment pour les chiots en croissance. Les petites et moyennes races comme les Carlins ou les Boston Terrier présentent moins de contrainte à ce niveau-là.

Enfin, les vitamines vont jouer un rôle essentiel. Elles ne sont pas synthétisables par l’organisme, à l’exception de la vitamine B3 et partiellement de la vitamine D, et doivent donc se trouver dans l’alimentation de votre chien.

Par ailleurs, il est possible de fournir à votre chien une ration ménagère, mais celle-ci est relativement coûteuse et chronophage, puisqu’il faudra veiller à apporter tous les éléments cités précédemment. Il faut alors veiller à garder une certaine appétence notamment pour les petites races ou les chiens âgés parfois difficiles, en plus de prendre en compte la taille de l’estomac de votre chien et donc d’adapter la portion. Les Whippets ne pourront pas absorber autant de nourriture que les American Staffordshire Terriers, mais présentent cependant des besoins énergétiques tout aussi importants.

De surcroît, ne vous laissez pas avoir par certains conseils donnés sur internet. En l’occurrence, le régime BARF est très souvent mentionné en cas de démodécie mais son efficacité pour évincer la maladie n’a en aucun cas été prouvée à l’heure actuelle.

Améliorer le système immunitaire de votre chien atteint de démodécie

La démodécie est quasi systématiquement associée à un état d’immunodéficience. S’il n’existe pas de croquettes miracle pour renforcer le système immunitaire de votre chien, notez tout de même que certaines vitamines sont essentielles à son bon fonctionnement. C’est le cas notamment de la vitamine E qui possède des propriétés anti-oxydantes et freine la dégradation des cellules de l’immunité, ainsi que la vitamine A nécessaire à la régénération de la vitamine E. En outre, le sélénium est essentiel au fonctionnement de ces vitamines, il peut donc être intéressant d’en supplémenter l’alimentation de votre chien. Enfin, le zinc participe aussi au renforcement du système immunitaire en favorisant la lutte contre les infections virales et bactériennes.

Par ailleurs, certains éléments participent activement à la régénération et à la santé de la peau. C’est le cas notamment de la vitamine A qui participe à la cicatrisation et est donc bénéfique en cas de démodécie. La vitamine E et le zinc participent également à la protection de la peau, tandis que les vitamines B2 et B6 peuvent être responsable de lésions cutanées en cas de carence.

Que disent les vétérinaires ?

Si l’alimentation de votre chien ne représente en aucun cas la seule cause d’apparition de la démodécie, elle peut néanmoins être déterminante dans sa guérison. En effet, votre chien puise toute son énergie dans sa ration et c’est donc en partie grâce à elle qu’il retrouvera la forme et vaincra la maladie. Enfin, si votre chien est atteint de démodécie, n’oubliez cependant pas que votre meilleur conseiller est et restera votre vétérinaire, qui saura mettre en place en traitement efficace si cela est nécessaire pour évincer la maladie, pour que votre chien retrouve sa santé au plus vite.