-50% sur votre première commande !

Augmenter la ration de son chien en hiver : gourmandise ou réel besoin ?

L’alimentation ultra saine pour chiens heureux

Créer le menu de mon compagnon
4.6/5 sur 4127 avis

Les besoins du chien en temps normal

En temps normal, les besoins des chiens doivent être couverts par une ration équilibrée apportée quotidiennement, sous forme d’alimentation industrielle (croquettes, pâtées…) ou d’alimentation ménagère préparée par le propriétaire lui-même.

Le besoin énergétique du chien, c’est la quantité de calories qu’il doit ingérer par jour pour maintenir son poids optimal et stable. Il dépend du besoin énergétique d’entretien, lui-même dépendant du poids de l’animal et de facteurs tels que la race du chien, son mode de vie, son activité et l’environnement dans lequel il évolue. Chaque chien a donc des besoins énergétiques qui lui sont propres.

Un facteur important : le mode de vie

En hiver, les besoins énergétiques sont accrus : l’organisme du chien doit lutter contre le froid pour maintenir le corps à une température constante. Pour répondre à ce besoin, il aura naturellement tendance à manger plus. Il faut prendre en compte ce besoin d’augmenter sa ration, tout en restant raisonnable afin qu’il ne prenne pas d’embonpoint.

Cependant, cela ne concerne pas tous les chiens. En effet, les chiens vivant la majeure partie de leur temps en intérieur n’auront pas besoin d’avoir une quantité d’aliments supérieure en hiver. Les besoins énergétiques de ces chiens, dont l’activité physique reste régulière, varient peu et une augmentation de leur ration en hiver engendrerait une prise de poids.

Néanmoins, si l’animal montre des problèmes d’adaptation au froid, il est possible de lui mettre un petit manteau pour le protéger. Des kways pour chien existent également en cas de mauvais temps pour éviter qu‘il soit trempé et frigorifié à la fin de la balade. Les petits chiens, les chiots, les chiens âgés, les chiens à poils courts ou à sous-poils inexistant et les chiens à morphologie fine sont susceptibles d’être concernés par cette mesure (yorkshires, lévriers, chihuahuas et pinschers nains par exemple).

Au contraire des chiens ayant un mode de vie majoritairement urbain, les chiens passant beaucoup de temps dehors et faisant de l’exercice, comme les chiens pratiquant l’agility, la chasse ou encore les chiens d’utilité, pourront voir leur ration augmentée de 10 à 20%, voire jusqu’à 50% selon l’intensité de l’exercice effectué et la température extérieure. Cette augmentation de la ration permet ainsi de satisfaire le besoin énergétique d’entretien croissant de l’animal du fait des conditions plus difficiles.

Les solutions envisageables pour appréhender l’arrivée de l’hiver

Si votre chien est concerné par un changement de ration, l’aliment peut être apporté soit en plus grande quantité, soit être substitué par un autre plus énergétique. Il faudra dans ce cas privilégier une alimentation plus riche en lipides permettant un apport accru en énergie et une meilleure digestibilité de la ration. Il est possible de personnaliser l’alimentation de son chien afin de faire face à ses besoins.

Chez Japhy, on propose d’ailleurs d’ajuster la quantité aux besoins de chaque chien. Durant l’hiver, il est donc possible de modifier la quantité et la fréquence d’envoi de croquettes depuis son espace membre.

Il est important de noter que tout changement de régime alimentaire doit être précédé d’une période d’adaptation pour le chien, sans quoi des problèmes digestifs peuvent vite survenir. Ainsi, le nouvel aliment doit être incorporé de manière progressive dans la ration durant 7 à 10 jours. Cela permettra au chien d’adapter sa flore intestinale et son équipement enzymatique au nouvel aliment.

Astuce santé : Pour renforcer l’immunité de votre compagnon, il est possible d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de pépins de pamplemousse dans sa gamelle d’eau.

Bien que le repas puisse être donné en une seule fois, le fractionnement en plusieurs prises alimentaires est conseillé car il permet un apport en énergie continu (par exemple la moitié de la ration le matin et l’autre moitié le soir). Dans tous les cas, il faut respecter l’horaire des repas d’un jour à l’autre. Pour minimiser les risques de torsion de l’estomac, la ration ne doit pas être donnée juste avant un exercice mais plutôt après.

Il est impératif de donner une ration équilibrée au chien. Un apport énergétique trop important par rapport aux besoins du chien peut conduire à l’obésité, pouvant entraîner d’autres complications. Pour s’assurer que l’augmentation de la ration ne provoque pas une prise de poids de l’animal, celui-ci peut être pesé régulièrement. Une bonne habitude à prendre serait de le peser tous les 15 jours. De manière générale, pour savoir si votre chien est à son poids optimal, il faut sentir les côtes du chien sans trop appuyer sur la cage thoracique de l’animal. Visuellement, l’abdomen doit être légèrement en dépression par rapport au thorax.

Evidemment, s’il est trop difficile de maintenir des sorties régulières au cours de l’hiver, (donc si le chien fait moins d’exercice) il ne faudra surtout pas augmenter la quantité de nourriture donnée au chien, sous peine d’une prise de poids rapide.

En plus de l’alimentation, une bonne hydratation

Au delà de la nourriture, il ne faut pas négliger les besoins en eau de votre animal pendant cette période hivernale, car il s’agit d’un besoin primaire du chien. En effet, la gamelle doit contenir de l’eau fraîche en permanence.

Les croquettes constituent une alimentation sèche et ne contiennent donc que très peu d’eau, le chien devra alors boire la quasi totalité de son besoin. A contrario, les boîtes de pâtée ou les rations ménagères peuvent être très riches en eau, le chien boira donc moins. En hiver, si la gamelle est dehors, il faut s’assurer que l’eau ne gèle pas. Différentes techniques existent pour éviter ce désagrément : on peut rentrer la gamelle, disposer une gamelle chauffante anti-gel ou placer une balle de tennis dans la gamelle. Les mouvements provoqués par la balle lorsque le chien ira boire à la gamelle empêcheront l’eau de geler.

En cas de doute ou pour toute question, demandez conseil à votre vétérinaire. Il est cependant important de se rappeler que, physiologiquement, les chiens supportent globalement mieux les froids hivernaux que les grandes chaleurs estivales. Dans la majorité des cas, il n’est donc pas nécessaire d’augmenter la ration de votre compagnon. Restez attentif à l’état général de votre animal et à un éventuel changement (poils, appétit, etc.). Il peut être intéressant de préparer la période hivernale en renforçant l’immunité de votre chien pendant l’automne, d’autant plus s’il est jeune, âgé ou sujet à certaines maladies chroniques. Portez donc une attention toute particulière à la qualité de l’alimentation, car celle-ci est un élément clé de l’immunité de votre animal. Vous vous en doutez, un animal bien nourri aura plus de chances d’éviter les pépins de santé !