-50% sur votre première commande !

Nombreux sont les pièges dans l’alimentation pour chien. Dans cet article, nous allons voir quelles croquettes choisir pour votre labrador et tout ce qu’il faut savoir sur son alimentation !

Qui est le labrador retriever ?

Les ancêtres du labrador retriever seraient originaires de la région côtière de Terre-Neuve au Canada. Les pêcheurs les utilisaient afin de ramener le poisson, d’où leur nom de retriever, qui signifie « qui rapporte ». Ils ont été introduits en Grande-Bretagne au 19e siècle par le colonel Peter Hawker et Earl of Malmesbury. Ce sont les britanniques qui ont établi la race telle qu’on la connaît aujourd’hui. En 1916, le Labrador Retriever Club est fondé et définit le standard de la race, se basant principalement sur les caractéristiques des labradors de travail.

Ce chien de taille moyenne de couleur sable, chocolat ou noir et au caractère calme a conquis de nombreux foyers. Aujourd’hui, il est même considéré comme l’un des chiens préférés des français. Son appétit hors norme et sa tendance à l’obésité sont de notoriété publique. Il est donc d’autant plus important de lui donner une alimentation équilibrée et en quantité raisonnable.

Comment de bonnes croquettes peuvent régler les problèmes de santé du labrador

Le labrador retriever, chien de taille moyenne, a un métabolisme plus lent que la majorité des autres races. Ayant une physionomie naturelle plutôt ronde sans être gros (c’est d’ailleurs ce qui le rend absolument irrésistible), il aura facilement tendance à prendre de l’embonpoint. Les chiens de cette race ont donc besoin de moins de graisses et de calories pour rester en bonne santé. Le Labrador est également prédisposé à certaines pathologies pouvant être prévenues grâce à une bonne alimentation. En effet, la dysplasie de la hanche ou du coude est un problème récurrent de la race. Il est important pour les labradors d’entretenir un squelette robuste et des articulations puissantes pouvant soutenir leur grande carrure. Leurs besoins en minéraux, calcium et phosphore sont donc plus conséquents.

Ces chiens peuvent également souffrir de problèmes oculaires tels que la dysplasie rétinienne, la cataracte ou encore l’atrophie rétinienne. De plus, il est important de surveiller l’abdomen de votre compagnon régulièrement. En effet, les torsions ou gonflements gastriques sont communs et peuvent faire enfler son ventre. L’absence de prise en charge par un vétérinaire de ces dernières pathologies peut s’avérer fatale pour votre chien. Le pelage du Labrador est particulier car imperméable au froid. Cette caractéristique serait un héritage de ses ancêtres, habitués à aller dans l’eau pour ramener le poisson. Il est donc important d’entretenir son pelage régulièrement.

L’alimentation du labrador : comment choisir les bonnes croquettes ?

On vous recommande de donner une alimentation solide à son chien, car cela permet de prévenir l’apparition de plaques de tartre. Il existe également des brosses à dents et des dentifrices conçus pour les chiens. Les spécialistes préconisent l’usage de la brosse à dents dès le plus jeune âge. Cela permet d’habituer le chiot à la sensation de brossage, qui n’est pas instinctive pour lui. Ces mesures permettent d’espacer les séances de détartrage chez le vétérinaire, même si celles-ci restent indispensables de temps en temps.

Les croquettes pour les labradors et les grands chiens sont plus grosses. Ainsi, le chien les mâche plus longtemps, ce qui ralentit la vitesse d’ingestion. Elles sont également plus nourrissantes, ce qui amène la sensation de satiété. Elles contiennent moins de graisses, permettant ainsi de contrôler la prise de poids et de réduire son impact sur les articulations. La présence d’acides gras oméga-3 aide à entretenir la qualité du pelage et la robustesse des os et des articulations. En parallèle, les chondroprotecteurs comme la chondroïtine peuvent également y participer.

Comme pour tous les chiens, d’autres facteurs sont à prendre en compte dans le choix de l’alimentation de votre Labrador. Parmi eux, on compte notamment son âge, son état de santé et son degré d’activité.

Prendre en compte les caractéristiques uniques de votre chien

En effet, les besoins de votre chien évoluent avec le temps : un jeune chiot aura des besoins différents de ceux d’un chien adulte, qui lui-même aura des besoins différents de ceux d’un chien senior. Pour le chiot, il est important de lui choisir des croquettes lui assurant une bonne croissance (grâce à une teneur adaptée en protéines, calcium et phosphore), un bon développement de son système immunitaire (grâce à la vitamine E) ainsi que de sa flore intestinale. La taille des croquettes de votre labrador doit également être adaptée à la taille de sa mâchoire, plus petite que celle des adultes. Il faut changer l’alimentation du chiot à ses 15 mois environ et passer à une alimentation pour adulte. A partir de 7 ans, il faudra passer à une alimentation pour chien senior.

Les besoins énergétiques varient en fonction de l’état de santé de votre compagnon. S’il est stérilisé par exemple, il faut penser à lui donner une alimentation spéciale, allégée en matières grasses. En effet, les animaux stérilisés ont tendance à prendre quelques kilos si l’on n’y fait pas attention.

Une chienne en gestation et un chien pratiquant une activité physique intense et régulière auront logiquement des besoins énergétiques augmentés, il faudra alors penser à augmenter légèrement la ration.

Attention, tout changement d’alimentation au cours de la vie de l’animal doit être précédé d’une période de transition s’étalant de 7 à 10 jours. Durant cette période, vous devez introduire le nouvel aliment de manière progressive et le mélanger à l’ancienne ration.

Comment nourrir son labrador : fréquence et quantité

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main pour choisir les croquettes adaptées à votre chien, nous allons voir comment les lui donner.

Distribuez la ration à horaires réguliers en une ou deux prises alimentaires au cours de la journée. Le fait de séparer la ration en plusieurs fois permettra de réduire la sensation de faim qui peut se faire sentir au cours de la journée chez votre animal. Une heure avant et après distribution de la ration, il est impératif de ne pas imposer d’exercice au chien afin d’éviter les problèmes de dilatation-torsion de l’estomac.

Bien qu’il soit difficile de rassasier un Labrador, l’engageant ainsi à réclamer souvent, on vous déconseille fortement de lui donner des restes de repas, car ceux-ci ne seront pas forcément adaptés à ses besoins. De plus, certains aliments tels que le chocolat, les oignons, les raisins ou les avocats sont toxiques pour votre compagnon. Il faut donc s’assurer que le chien n’en ingère pas.

Comme on l’a vu plus haut, la quantité de croquettes à donner à votre compagnon dépendra elle de plusieurs facteurs (âge, sexe, degré d’activité, etc.), mais également des croquettes choisies et de leur apport énergétique. Il vous faut donc respecter les doses recommandées par les concepteurs d’aliments pour prévenir les problèmes d’obésité (récurrents chez le Labrador). En effet, l’obésité peut engendrer des problèmes de santé, notamment articulaires. C’est pourquoi vous devez connaitre le poids du chien et le comparer régulièrement à la courbe de poids idéale de la race. Un Labrador adulte a un poids moyen d’environ 35 kg.

Ne pas se concentrer uniquement sur l’alimentation

Le Labrador sera heureux de faire de l’exercice : n’oublions pas que c’est avant tout un chien de travail qui ne doit pas être considéré comme un chien de canapé. Lui faire se dégourdir les pattes lui permettra de maintenir son poids, tout en lui offrant un épanouissement personnel grâce aux diverses stimulations olfactives et sociales qu’il trouvera en extérieur. Il est possible de faire énormément d’activités sportives avec un Labrador : cani-cross, cani-rando, agility, chasse, pistage, etc.

Pour finir, veillez à ne pas négliger l’hydratation du chien. Placez toujours une ou plusieurs gamelles d’eau fraîche à sa disposition et changez-les tous les jours. Votre chien ne boit pas beaucoup ? Vous pouvez placer des glaçons dans sa gamelle d’eau : les mouvements ainsi provoqués à la surface de l’eau l’inciteront à boire. Il est également possible d’humidifier directement ses croquettes, cependant cette dernière méthode à des résultats variables. Si certains chiens seront enchantés par cette technique, d’autres rechigneront toujours à manger.

De cet article, il faut retenir qu’une mauvaise alimentation qui ne satisfait pas entièrement les besoins de votre chien peut avoir des conséquences dramatiques sur sa santé. Il est important de choisir des croquettes adaptées à votre compagnon, permettant ainsi de prévenir certaines faiblesses/maladies spécifiques au Labrador. La quantité d’aliments donnée doit respecter les préconisations inscrites au dos du paquet afin d’éviter des problèmes de surpoids. En cas de doute ou pour tout conseil, votre vétérinaire est là pour vous conseiller.