Vivre

Comment appréhender l’arrivée d’un enfant quand on a un chien ?

Vous attendez un heureux événement ? Toutes nos félicitations ! Votre vie va alors être chamboulée, mais une question se pose : quelle va être la place de votre chien dans tout ça ? Les questions se bousculent alors dans votre tête : le chien va-t-il accepter le bébé ? Le bébé sera-t-il en sécurité, même avec le chien ? Comment faire pour être sûr qu’aucun accident n’ait lieu ? Dans cet article, on répond à toutes vos interrogations pour que la cohabitation se passe à merveille !

Des chiens uniques donc des réactions différentes

Chaque chien a une réaction différente à l’arrivée du nouveau-né. Cela dépend de son héritage génétique, de son caractère, de sa personnalité, mais aussi de son expérience.

Les odeurs dans la maison seront modifiées après l’arrivée du bébé. Certains chiens peuvent réagir à ces modifications en boudant, en étant plus agités ou en essayant d’attirer l’attention sur eux. D’autres chiens s’attribueront directement le rôle de nourrice, devenant très protecteurs vis-à-vis du bébé. Ils constitueront alors de parfaits compagnons de jeux quand l’enfant grandira.

Il est recommandé de préparer le chien à l’arrivée du bébé pour que cet événement ne représente pas une fracture. Cela permettra de diminuer son stress et son trouble face à ce changement. Une mesure simple mais essentielle pourra être d’interdire la future chambre de l’enfant au chien. Cela lui permettra de calmer sa curiosité et diminuera son envie d’entrer dans la pièce quand le bébé sera installé.

Si vous pensez avoir moins de temps à consacrer aux balades, vous pouvez réduire progressivement la durée de la sortie avant l’arrivée du bébé. Néanmoins, attention à ne pas le priver complètement de sorties. Un chien doit avoir un moment à l’extérieur de 30 min trois fois par jour afin de se dégourdir les pattes et de faire ses besoins.

La première rencontre

La première rencontre entre l’enfant et le chien doit se faire dans le calme et sans stress. L’idéal est de laisser le chien s’approcher du bébé pour qu’il puisse découvrir le nouveau membre de la famille. Même quand il faut s’occuper du bébé, ne délaissez pas votre chien qui se sentira alors abandonné. Les activités du quotidien comme les balades à poussette peuvent tout à fait se faire avec le chien. Ainsi, ce dernier se sentira pleinement intégré dans la famille.

N’oubliez pas de récompenser votre chien lorsqu’il se comporte de manière exemplaire avec le bébé. Si votre compagnon reçoit toujours des attentions même après l’arrivée du bébé, il sera calme et bienveillant envers lui. Il aura alors associé la présence du bébé à quelque chose de positif pour lui.

Il est important de bien agencer la maison. L’espace alloué au chien doit être éloigné de la chambre du bébé, hors d’atteinte de celui-ci. Lorsque le bébé commencera à faire ses premiers pas, à bouger et à parler, ses cris ou ses mouvements brusques pourront effrayer le chien. C’est pourquoi il faut lui délimiter des zones sécurisées dans la maison où le bébé ne pourra pas entrer. Une niche d’intérieur ou une caisse permettront au chien d’aller se réfugier dans un espace rassurant s’il veut d’être tranquille.

Comme dit précédemment, pour des raisons de sécurité, il est évident que le chien ne doit pas rentrer dans la chambre du bébé. En somme, l’un doit avoir un espace dédié ou l’autre ne viendra pas le perturber.

Ne pas oublier que le chien est un animal

Bien que le chien soit considéré par beaucoup de propriétaires comme leur enfant, il ne faut pas oublier que le chien est un animal qui peut avoir des comportements inadaptés avec un enfant s’il n’est pas correctement éduqué. Des faits divers sortent régulièrement pour nous rappeler qu’un chien, même décrit comme étant « gentil » par ses propriétaires, peut attaquer un enfant. Si les morsures peuvent n’être que superficielles, elles peuvent dans certains cas avoir des conséquences bien plus graves. C’est pourquoi il est important de ne jamais laisser des enfants de moins de 10 ans seuls sans surveillance avec un chien. En effet, la majorité des accidents se passent sur de jeunes enfants, avec des chiens d’une certaine corpulence, ces derniers étant les compagnons de la famille depuis déjà quelques années ayant ainsi la confiance totale de leurs propriétaires.

Les grands chiens ne sont pas forcément plus agressifs que les chiens de plus petit gabarit, mais il est évident que leur force n’est pas la même et que leur morsure aura des conséquences plus marquées. C’est pourquoi il faut toujours rester vigilant. A l’inverse, un chien bien géré constituera une expérience de vie très intéressante et stimulante pour l’enfant.

Les règles à respecter pour l’enfant

Evidemment, l’éducation doit aller dans les deux sens. Il faudra apprendre à l’enfant la bonne manière de se comporter avec le chien. Il est important qu’il comprenne que votre compagnon à quatre pattes n’est pas un jouet et qu’il faut prendre soin de lui. Certains gestes peuvent être mis en place afin de prévenir les morsures et les blessures.

Ainsi, l’enfant ne devra pas déranger le chien lorsque ce dernier est endormi ou en train de manger afin de ne pas le surprendre ni provoquer une réaction de compétition pour la nourriture. Il ne le regardera pas non plus dans les yeux, cette attitude pouvant être interprétée par les chiens comme de la provocation. Il ne le serrera pas trop fort dans ses bras et ne lui tirera pas la queue, évitant ainsi toute douleur pour l’animal (surtout chez les chiens âgés ayant des problèmes d’arthrose). Enfin, l’enfant ne donnera pas de la nourriture à l’animal pendant les repas. Il est également important d’apprendre à l’enfant à ne pas poursuivre le chien et à l’approcher doucement et calmement, sans geste brusque. Le chien ne sera alors pas surpris et ne se sentira pas agressé.

Divers moyens peuvent être mis en œuvre pour permettre à l’enfant de comprendre les besoins du chien et respecter ses humeurs. L’enfant pourra alors jouer à lancer une balle ou un autre jouet du chien pour que ce dernier aille le chercher et le ramène, s’asseoir à côté de lui et le caresser gentiment, ou encore participer au toilettage du chien.

Plus tard, il pourra contribuer au dressage de l’animal, le promener et lui faire faire des exercices. Le chien devra alors respecter les ordres de l’enfant, en échange de récompenses.

Les races bienveillantes qui aiment les enfants

Un enfant peut très bien vivre en compagnie de n’importe quelle race de chiens. La taille n’est pas un facteur limitant. Un chien de petite taille n’est pas forcément plus facile à gérer qu’un chien de grande taille. Néanmoins, certaines races de chiens s’entendent particulièrement bien avec les enfants et peuvent facilement développer une vraie complicité avec eux. Ainsi, le Golden Retriever est patient et joueur avec les enfants, le Labrador Retriever est quant à lui assez doux, le Bouledogue est plutôt tranquille, le Beagle est de nature amicale et sympathique, le Bichon havanais est très affectueux et fait preuve d’une extrême gentillesse avec les enfants. Le Caniche, quant à lui, est intelligent et hypoallergénique (pour les personnes sensibles).



Cependant, chaque animal a son propre caractère : il ne faut donc pas se reposer complètement sur ces généralités et toujours rester méfiant, quelle que soit la race du chien.

Quels bienfaits pour l’enfant qui grandit avec un chien ?

La cohabitation avec un chien peut être vraiment bénéfique pour l’enfant. En effet, il a été démontré que les enfants qui grandissent avec des animaux sont généralement plus sociables et communiquent plus facilement avec autrui. Le chien représente pour l’enfant un compagnon rassurant qui l’accompagnera dans les moments difficiles en lui offrant du réconfort. Caresser et câliner un chien diminue le stress et aide l’enfant à se détendre. De plus, avoir un chien stimule l’enfant et augmente son temps d’exercice.

Point supplémentaire à ne pas négliger : l’enfant apprend la notion de responsabilité. S’il est amené à s’en occuper lorsque vous n’êtes pas là, il faudra alors qu’il veille à ce que votre compagnon ait à boire et à manger en permanence, mais également à ce qu’il ait ses balades quotidiennes par exemple.

Il a été prouvé que lorsqu’un bébé grandit en contact étroit avec un chien dans sa première année de vie, il est moins souvent malade et présente moins de risques d’allergies. En effet, son système immunitaire est stimulé par l’exposition aux poils et la présence des germes que le chien transporte sur lui.

Enfin, des études ont montré que le fait d’interagir avec un animal augmente les taux de sérotonine et de dopamine, des molécules qui sont à l’origine de sentiments positifs. Finalement, un chien rend tout simplement un enfant heureux !

Les chiens et les enfants : que retenir ?

Les chiens peuvent être extrêmement affectueux et protecteurs vis-à-vis de votre enfant. Avoir un chien ne doit absolument pas vous inquiéter. En effet, la cohabitation avec un chien sera une source d’éveil et de bonheur pour l’enfant. Il faudra cependant veiller à préparer le chien à l’arrivée du bébé et à bien expliquer à l’enfant des gestes simples afin de prévenir tout accident. De manière générale, un enfant de moins de 10 ans ne doit jamais rester seul avec un chien, la surveillance d’un adulte est impérative.

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :