Manger

L’obésité chez le chien

Les causes de l’obésité chez le chien

L’obésité touche de plus en plus nos compagnons à quatre pattes : d’après une étude publiée l’année dernière, 30% de nos chiens et chats seraient en surpoids. Mais d’où vient cette obésité et comment la combattre ? Malheureusement, l’augmentation de la proportion des chiens et des chats en surpoids est corrélée avec l’embonpoint chez leur propriétaire, celui-ci transposant ses besoins et ses envies à son animal.

Comment déterminer le poids idéal de son chien ?

Il est nécessaire que vous suiviez avec précision le poids de votre animal. Un chiot devra être pesé toutes les semaines, car son poids va évoluer très vite. Pour un adulte, une fois par mois est suffisant : toute perte ou gain de poids devra être pris très au sérieux. En effet, la modification de la masse, mais également de la quantité de muscles sont des symptômes précoces de certaines maladies. Il faut donc indiquer à votre vétérinaire toute prise ou perte de poids anormale.

Vous vous demandez si votre chien a un poids idéal ?

  • Palpez son thorax au niveau des côtes : vous devez pouvoir sentir celles-ci avec la pulpe des doigts sans appuyer franchement.
  • Observez sa taille aussi, elle doit être marquée.
  • Enfin, votre chien doit être vif et enjoué : un animal en surpoids sera plus léthargique et pourra même rechigner à se déplacer.

Si vous avez un doute sur le poids idéal de votre chien, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Une bonne alimentation est primordiale pour tenir son chien en forme

Vous respectez scrupuleusement les indications sur la quantité de croquettes à distribuer, mais votre chien continue à grossir ? Il y a plusieurs causes à cela. Pour commencer, des croquettes inadaptées peuvent entrainer une prise de poids. Par exemple, il faut vérifier la composition des croquettes que vous distribuez : trop riches en glucides ou en matières grasses, elles fourniront trop d’énergie et entraineront une prise de poids. Ainsi, pour un chien en bonne santé avec un poids optimal, on préférera acheter des croquettes de bonne qualité riches en protéines dès le début de la vie de votre chien.

Chez Japhy, toutes nos recettes sont riches en protéines de qualité et en viandes, avec un apport en matières grasses équilibré et un taux moyen de glucides de 34%. Par ailleurs, toutes nos formules sont garanties sans sucres ajoutés.

De plus, les indications sur les quantités à distribuer présentes sur le paquet ne sont pas forcément justes : il faut demander à votre vétérinaire de calculer la ration exacte de votre chien en fonction de la composition des croquettes et de votre animal, de son activité, de son statut stérilisé ou entier et de sa race. Un animal stérilisé a un besoin énergétique 20% inférieur à un animal entier, il faudra donc faire attention à la prise de poids après la stérilisation de votre animal. De plus, certaines races sont prédisposées à l’embonpoint : les chiens nordiques, comme les Huskys Sibériens ou les Malamutes, et les chiens d’eau, comme les Golden Retriever et les Labrador Retriever. En effet, leur métabolisme est adapté au stockage de tissu adipeux pour les protéger du froid. Les Beagle et les Chihuahua sont également des races connues pour avoir tendance à l’embonpoint. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un chien d’une de ces races, faites très attention à son alimentation. Enfin, un chien en convalescence ou très calme aura des besoins moindres qu’un chien actif et sportif : cela aura une influence sur la quantité d’aliments à donner.

Chez Japhy, la juste quantité de croquettes à donner à votre chien est calculée selon vos réponses aux questions posées lors de son inscription. Vous êtes donc sûrs de servir tous les mois la bonne ration à votre animal !

Quel régime pour mon chien en surpoids ?

Des aliments adaptés pour maigrir progressivement

Votre animal est en surpoids et il devient indispensable de le faire maigrir ? Un suivi nutritionnel devra donc être établi. On visera une perte de poids d’environ 1% par semaine : par exemple, si votre chien fait 40 kilogrammes, on cherchera à lui faire perdre 400 grammes par semaine. N’hésitez pas à peser votre animal chaque semaine et à noter scrupuleusement l’évolution de son poids dans un carnet spécifique : le suivi sera ainsi plus facile. Prenez également des photos de votre chien chaque semaine, vu du dessus et de profil : vous pourrez admirer les progrès accomplis.

L’aliment choisi devra être complet, équilibré, appétent et surtout avoir une faible densité énergétique, c’est-à-dire que la quantité d’énergie apportée par l’aliment doit être faible par rapport à son volume. Les fibres sont donc particulièrement intéressantes dans ce cas, car elles vont permettre de réduire la densité énergétique de l’aliment en augmentant le volume de la ration, tout en apportant un effet de satiété. Augmenter la quantité de fibres aura aussi des inconvénients, comme augmenter le volume et la fréquence des selles de votre chien : n’hésitez pas à le sortir pour qu’il fasse ses besoins plus régulièrement. Le calcul de la quantité d’aliments à apporter pourra être effectué par votre vétérinaire, qui tiendra compte de la race, de l’activité et du statut stérilisé ou entier de votre chien. Ce calcul nécessitera aussi de connaitre précisément la composition de l’aliment distribué.

Vous veillerez à distribuer cet aliment en 2 à 3 repas, pour apporter un effet de satiété, mais également à peser précisément la ration de votre animal, pour éviter le moindre excès. Certains chiens sont très gloutons et auront toujours faim avec leur ration de régime. Vous pouvez rajouter dans sa gamelle des courgettes cuites coupées en petits morceaux : très riches en eau et en fibres, mais peu caloriques, elles rempliront l’estomac de votre chien sans le faire grossir. Si votre chien ne les aime pas, réduisez-les en purée et mélangez-les aux croquettes, en rajoutant un peu d’eau tiède pour que cela forme une pâtée.

Chez Japhy, certaines de nos recettes sont spécialement développées pour les chiens ayant tendance à l’embonpoint ou étant en surpoids, avec un apport faible en matières grasses.

Les friandises trop grasses, un piège à éviter

Votre chien quémande énormément et vous avez l’impression qu’il meurt de faim depuis le début de son régime ? N’hésitez pas à voir avec votre vétérinaire, qui choisira peut-être de lui faire perdre du poids plus lentement, ou qui changera d’aliment. Vous souhaitez lui donner une friandise ? Évitez les restes de tables ou les biscuits pour chiens industriels, trop riches en sucres et en gras et tournez-vous plutôt vers de petits morceaux de fruits ou de légumes, une cuillère à café de yaourt nature 0% ou vers des friandises naturelles avec un apport limité en matières grasses ! Ces friandises devront être prises en compte dans le calcul de la ration de votre chien, donc indiquez à votre vétérinaire ce que vous donnez en gourmandises pour qu’il puisse les soustraire de la ration.

Le sport, un essentiel pour brûler les graisses superflues

@johnnylecorgi

Enfin, n’oubliez pas l’activité physique : en fonction de votre chien et de ses capacités, pratiquez des activités ludiques et sportives, comme la course à pied, l’agility (course avec des obstacles à franchir), le travail sur troupeau (si votre chien est un chien de berger), ou tout simplement les balades et les jeux. Il faudra au minimum une heure d’activité physique par jour pour espérer une perte de poids efficace.

Vous pouvez également lui proposer de jouer au moment des repas : troquez la gamelle contre une balle distributrice de croquettes, pour l’obliger à réfléchir et à bouger pour obtenir sa nourriture. Votre chien préfère manger dehors ? Éparpillez les croquettes dans l’herbe et laissez-le chercher ! Ces activités sont aussi bénéfiques pour la perte de poids que pour le bien-être de votre chien ! N’hésitez pas à vous rapprocher d’un club canin pour découvrir les activités qu’ils y proposent.

Le surpoids, un réel danger pour le chien

Mais quelles sont les conséquences d’un tel surpoids ? Le tissu adipeux produit des molécules responsables de l’inflammation. Ainsi, toutes les maladies inflammatoires sont favorisées. Par exemple, l’arthrose, qui engendrera des difficultés à se déplacer, les pancréatites ou encore les hépatites, qui sont des inflammations du pancréas et du foie parfois mortelles. Il est donc indispensable qu’un chien qui a des problèmes de santé reste à son poids de forme, pour éviter de sur-exprimer les maladies. Les animaux vieillissants, qui ont une activité physique moindre, doivent également rester à leur poids de forme pour éviter d’accélérer le processus de vieillissement. De même, les chiots doivent grandir minces, pour éviter des soucis de croissance et des douleurs. En prévention de la prise de poids :

✅ Offrez-lui une alimentation de qualité, en quantité contrôlée

✅ Évitez de lui donner régulièrement les restes de table

✅ Proposez-lui une activité physique régulière et variée

Abonnez-vous à la newsletter pour être notifié(e) des nouveaux articles !

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :