Manger

Les maladies articulaires et les chondroprotecteurs

L’arthrose et les maladies articulaires dégénératives se manifestent pour la majorité des chiens âgés, mais pas seulement. En effet, elles touchent près de 20% des chiens de plus d’un an. Néanmoins, si ce genre de problème est récurrent, il peut être évité grâce à ce que l’on appelle des chondroprotecteurs.

Ne vous inquiétez pas, derrière ce mot à rallonge se cache une notion peu connue mais pas si compliquée que ça. Et vous avez de la chance, c’est ce qu’on va aborder dans cet article !

Les chiens prédisposés aux maladies articulaires

Comme on le disait plus haut, plus un chien est âgé, plus il aura tendance à développer des maladies articulaires. Cela peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

Le mode de vie et l’activité du chien

@bali_aussie

S’il s’agit d’un chien très actif qui a fait beaucoup de sport toute sa vie, ses articulations auront été mises à rude épreuve. C’est souvent le cas des chiens de chasse et chiens de berger comme le berger australien, en somme les chiens qui ont un travail physique. Au final, c’est un parallèle que l’on peut faire entre chien et humain, car nous aussi avons plus de mal à nous déplacer et à nous mouvoir après avoir fait des travaux physiques toute notre vie.

L’embonpoint

Certaines races, comme le golden retriever ou le bouledogue français, sont prédisposées à la prise de poids, mais ce ne sont pas les seules. En effet aujourd’hui, près d’un tiers des chiens dans le monde sont en surpoids, une alimentation peu qualitative étant pour beaucoup d’entre eux la source du problème.

Cela peut évidemment causer des problèmes cutanés, du diabète, mais également de l’arthrose à terme, et pour cause : les articulations des chiens sont faites pour supporter un poids moyen pour chaque race. Si le poids du chien augmente au-delà, les articulations seront logiquement fragilisées à force de porter une charge supérieure à la normale.

Le gabarit du chien

@neigelapatoune

Troisième et dernière source de troubles articulaires : sa taille. Malheureusement, certaines races, notamment les grandes races et les races géantes, sont prédisposées elles aussi à l’arthrose et autres problèmes articulaires. Leur source la plus courante est la dysplasie, une affection des articulations qui se déclare pendant la croissance du chien.

Pour le coup, si l’embonpoint et le mode de vie sont des paramètres sur lesquels on peut influer simplement grâce à une bonne alimentation et un mode de vie sain, le gabarit n’est pas vraiment quelque chose que l’on peut modifier. De ce fait, il faut trouver d’autres solutions pour traiter le problème à la source efficacement. C’est là que les chondroprotecteurs arrivent…

Le rôle des chondroprotecteurs

Le rôle du chondroprotecteur n’est pas seulement de vous faire gagner la partie de scrabble, mais aussi de soulager les articulations de votre chien.

En effet, les chondroprotecteurs jouent un rôle tant préventif que curatif pour les articulations des grands chiens et des chiens sportifs (chondro = articulation en médecine). Pris sous la forme de compléments alimentaires dans beaucoup de cas, certaines croquettes en contiennent même directement ! Chez Japhy, certaines de nos recettes contiennent des chondroprotecteurs comme la chondroïtine et la glucosamine, qui servent à protéger le cartilage, améliorer la lubrification des articulations et qui luttent également contre la douleur.

La chondroïtine est un élément majeur du cartilage et est naturellement produite par l’organisme, que ce soit chez l’humain ou le chien. Elle est également présente dans les os, la peau, la cornée et la membrane des artères. La glucosamine quant à elle est une molécule et un acide gras produite de la même manière par l’organisme pour la formation et la protection des cartilages articulaires.

Si on ne met pas les chiens en surpoids dans la liste des clients de chondroprotecteurs, c’est parce que ça laisserait entendre qu’un chien obèse peut vivre tranquillement, simplement en ayant sa dose chaque jour. Evidemment, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne et il est bien plus sain pour le chien de l’aider à lutter contre son embonpoint, ce qui vous l’imaginez, réduirait drastiquement ses problèmes articulaires.

Comment savoir si son chien a des problèmes articulaires ?

C’est vrai que c’est bien beau de guérir une maladie, mais encore faut-il en connaître les symptômes pour mieux l’appréhender. Dans un premier temps, il est important de garder à l’esprit que l’arthrose peut se déclarer à la suite de plusieurs événements :

Tout d’abord, on en a parlé plus haut, la dysplasie des hanches, du coude ou de l’épaule est l’une des principales causes. Présente en majorité chez les grands chiens de manière héréditaire, la dysplasie a néanmoins tendance à disparaître grâce au travail d’éleveurs qui limitent leur reproduction.

Ensuite, on a la luxation de la rotule, qui est très fréquente chez les chiens de petite race, mais aussi la mauvaise cicatrisation de l’articulation, qui peut causer une inflammation très douloureuse pour le chien.

S’il est arrivé à votre chien quelques bricoles de ce type, pensez à vérifier qu’il ne souffre pas de boiterie (une incapacité à se déplacer sur l’un ou plusieurs de ses membres). Si c’est le cas, vous devriez le repérer assez facilement. Si vous ne le voyez pas au premier abord le chien a tendance à moins utiliser la patte concernée, ses griffes étant alors plus longues. Vous pourrez donc le remarquer avec la différence de taille entre les griffes.

Lorsque le chien a trop mal et souffre d’inflammations articulaires, il a également tendance à se reposer davantage. Ce n’est pas parce qu’il est fatigué, mais plutôt parce que le simple fait de se servir de son articulation endolorie lui fait un mal de chien.

Pour conclure sur le sujet, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire si vous avez le moindre doute avant de vous lancer dans l’achat de chondroprotecteurs. Ces derniers, en plus de coûter plutôt cher, ne sont pas à prendre sans précautions et sans avis médical préalable !

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :