Manger

L’alimentation du Staffie

Le Staffordshire Bull Terrier, aussi connu sous le nom de Staffie, est un chien musclé de taille moyenne. Le mâle adulte pèse entre 12,7 et 17 kg tandis que la femelle adulte pèse entre 11 et 15,4 kg. C’est un chien puissant sous un petit format. Il est endurant, très actif et, malgré ses airs de molosse, il est recommandé pour les enfants. Cela en fait donc un chien à la mode ; nombreux sont les foyers qui adoptent cette race. Lorsqu’on accueille un chien, l’alimentation est une question importante sur laquelle il faut se pencher. Nous allons donc voir comment nourrir correctement son Staffie.

Nutrition quantitative

En nutrition, un concept important est le besoin énergétique (BE). C’est l’énergie (le nombre de calories, exprimé en kcal/j) que le chien a besoin d’ingérer en une journée pour maintenir son poids stable. Il dépend de l’âge, de l’activité du chien, de la stérilisation, de la race et d’éventuelles pathologies. Il est calculé à partir du poids idéal du chien selon les formules suivantes :

BE adulte (kcalEM/j) = 156 x poids ideal0,67 x k1 x k2 x k3 x k4

BE chiot (kcalEM/j) = 130 x poids 0,75 x k1 x k2 x k3

Avec k1 le facteur racial, k2 le facteur comportemental (activité du chien), k3 le facteur physiologique (stérilisation ou non) et k4 le facteur pathologique.

Dans le cas du Staffie, k1 = 1 ; k2 augmente avec l’activité ; k3 = 0,8 si le chien est stérilisé ; k4 = 1 si l’animal est sain.

En nutrition, connaître ce BE est important puisqu’il conditionne la quantité de nourriture que doit recevoir le chien dans la journée. Si l’énergie de la ration distribuée est moins importante que le BE, l’animal aura tendance à maigrir tandis que s’il est supérieur, l’animal pourra prendre du poids. Le concept de BE est donc la composante quantitative de l’alimentation. Chez Japhy, nous prenons en compte plusieurs critères comme l’âge, la race, l’activité du chien, sa condition castré ou stérilisé afin de proposer des recettes personnalisées, avec un apport optimal en énergie.

Nutrition qualitative

@harry_the_blue_staffy

Il y a aussi une composante qualitative à la nutrition. En effet, il est important que les chiens reçoivent certains types de nutriments (protéines, lipides, glucides, minéraux, vitamines) en qualité suffisante.

Les glucides

Le chien pourrait vivre sans la présence de glucides dans son alimentation mais le fonctionnement de l’organisme, et notamment de la digestion, s’en trouverait grandement diminué. En effet, les glucides sont importants pour le transit et pour l’équilibre de la flore bactérienne. Par exemple, certains glucides (FOS et MOS) empêchent la prolifération de bactéries pathogènes. Les fibres alimentaires insolubles (cellulose, lignine) ont une action mécanique qui permet à l’intestin de se contracter et de faire progresser le bol alimentaire. Les glucides apportent aussi de l’énergie : c’est le cas notamment de l’amidon. Chez Japhy, nous bannissons les céréales comme source d’amidon (elles sont connues pour provoquer des intolérances, ballonnements, problèmes de santé sur le long terme) et les remplaçons par de la pomme de terre, plus digeste.

Les lipides

C’est la source d’énergie de référence pour l’organisme du chien. Les lipides contiennent plus d’énergie que les glucides. De plus, certains lipides sont indispensables : ce sont les acides gras essentiels. Ces acides gras vont participer à la fabrication d’hormones (rôle de messager entre organes) ou ont des rôles structuraux pour les cellules. Les acides gras essentiels sont les omégas 3 et 6. Les omégas 3 peuvent être apportés en plus grande quantité chez l’animal jeune, pour augmenter ses capacités d’apprentissage et chez l’animal âgé, pour soutenir son organisme vieillissant. De plus, les acides gras essentiels augmentent la qualité de la peau et du poil. Chez Japhy, certaines recettes contiennent des graines de lin, source naturelle d’acides gras Oméga 3, pour favoriser une beau saine et une pelage brillant.

Les protéines

Les protéines sont des structures composées d’acides aminés. Ce sont ces acides aminés qui sont utilisés par l’organisme du chien pour fabriquer les protéines dont le chien a besoin pour construire ou renouveler des organes (comme les muscles), fabriquer des hormones ou des anticorps… Le Staffie étant un chien très musclé, il a un fort besoin en protéines de bonne qualité dans son alimentation. Les protéines de bonne qualité sont des protéines qui contiennent des acides aminés essentiels (ex : arginine, lysine…). Il convient également de faire la distinction entre les protéines animales et protéines végétales et de favoriser des croquettes contenant beaucoup plus de protéines animales que de protéines végétales. Chez Japhy, toutes nos recettes contiennent minimum 30% de protéines, dont 70% et 80% de protéines animales.

Les minéraux

Les minéraux, souvent appelés « cendres » ou « cendres brutes » sur les étiquettes, sont utiles à l’organisme. Par exemple, le calcium est un minéral qui participe à l’ossification. S’il est important chez l’adulte, il l’est d’autant plus chez le chiot en croissance. Les minéraux doivent être apportés en quantité restreinte. En effet, si une trop faible quantité est délétère pour l’organisme, une quantité trop importante peut avoir des effets inverses à ceux attendus.

Les minéraux sont apportés par les différents éléments de la ration et sous forme de sels purifiés. Si votre Staffie est nourri avec un aliment industriel complet qui lui correspond, une supplémentation en minéraux est inutile. Les vétérinaires et nutritionnistes recommandent généralement un taux de cendre modéré, compris entre 5 à 9%. Chez Japhy, toutes nos croquettes ont un taux de cendres compris entre 7,5% et 7,8%.

Les vitamines

Les vitamines sont importantes pour le fonctionnement de l’organisme. On trouve les vitamines dans les aliments ou sous forme purifiée. Les vitamines du groupe B favorisent une peau et des poils de bonne qualité.

L’eau

Les chiens boivent environ 60 mL d’eau/kg/j. Pour un Staffie de 15 kg cela correspond à 900 mL d’eau par jour. Il est donc important que votre Staffie ait de l’eau à volonté.

En résumé, pour un Staffie, il faut apporter les nutriments suivants dans les proportions suivantes :

Pour un Staffie adulte, en bonne santé, il faut :

  • 60 g de protéines de bonne qualité/Mcal
  • 10-15 % de matière sèche (MS) en lipide
  • Moins de 5 % de MS en fibre
  • 0,7-1,1 % de MS de calcium
  • 0,4-0,9 % de MS de phosphore
  • 0,2-0,4 % de MS de sodium
  • Ratio calcium/phosphore entre 1,1 et 1,8

Pour un Staffie chiot, en bonne santé, il faut :

  • Moins de 8 mois : 75 g de protéines de bonne qualité/Mcal
  • Plus de 8 mois : 70 g de protéines de bonne qualité/Mcal
  • 10-15 à 25 % de MS en lipides
  • 5% de MS en fibre
  • 2,5 g de calcium/Mcal
  • 1,9 g de phosphore/Mcal
  • 0,13 g d’oméga 3 (EPA + DHA)/Mcal

Adapter l’alimentation

Il faut penser en permanence à adapter quantitativement et qualitativement l’alimentation de votre Staffie selon :

  • le statut reproducteur : gestation, lactation, stérilisation
  • l’âge : chiot, adulte, senior
  • l’activité : chien inactif, actif…

Les Staffies sont des chiens actifs qui sont souvent friands d’activités comme l’agility ou le canicross. Ils font donc des activités intenses à durée modérée. Précédemment, on a vu que le facteur k2 du BE correspondait à l’activité du chien. Pour les Staffies faisant de l’agility, du frisbee ou de l’obéissance, k2 est inférieur à 1,25. Pour les Staffies faisant du canicross, le k2 se situe entre 1,25 et 2. D’un point de vue qualitatif, pour une activité de durée faible ou modérée, il faut que 30 à 50 % des calories proviennent des lipides (soit 15-30 % de MS) et 20 à 50 % des glucides (soit 30-55 % de MS). Pour une activité d’endurance, il faut que 75 % des calories proviennent des lipides (soit 50 % de MS) et moins de 10 % des glucides (soit moins de 15 % de MS). Dans tous les cas il faut augmenter les protéines apportées à 70-80 g/Mcal.

Il peut être intéressant d’inclure dans l’alimentation du sportif de la chondroïtine ou un agent chondroprotecteur. Ces molécules prennent soin du cartilage et limitent sa dégénérescence. Chez Japhy, certaines de nos recettes contiennent des chondroprotecteurs (chondroïtine/glucosamine), ingrédients destinés à soutenir le système articulaire et permettant un meilleur confort dans la mobilité.

Pour la distribution de l’aliment, hors période d’activité physique, vous pouvez donner la ration deux fois par jour. En période d’activité, donnez un tiers de la ration 3h avant l’effort et le reste 2h après. Pensez à hydrater et éventuellement donner un petit snack 1h avant l’effort.

Allergies

Le Staffie est une race qui fait fréquemment des dermatites atopiques canines (DAC). Cette entité pathologique, très complexe, peut être provoquée par une allergie alimentaire. Ce n’est pas le seul facteur de déclenchement des DAC mais c’est le seul que nous aborderons dans cet article. Ces allergies alimentaires peuvent se traduire par des troubles digestifs (diarrhées, vomissements, douleurs abdominales, perte chronique de poids ou d’appétit …) dans 10 à 15 % des cas, mais la plupart du temps (70 à 80 % des cas), elles se traduisent par des troubles cutanées (démangeaisons, papules, peau rougie). La plupart des allergies sont causées par des protéines, mais tout type de nutriments peut potentiellement être à l’origine d’allergies. Chez le chien, les 3 aliments les plus souvent incriminés dans les allergies alimentaires sont le bœuf, les produits laitiers et le blé. Chez Japhy, nous n’utilisons aucun de ces 3 ingrédients dans nos recettes.

Le traitement des allergies alimentaires passe par l’éradication de l’allergène de l’alimentation (quand il est connu). Il est alors possible de réaliser une ration ménagère bien équilibrée, de donner des aliments contenant des protéines peu conventionnelles, on parle d’alimentation « hypoallergénique », ou des aliments hydrolysés. Si on ne connaît pas l’allergène, il faut exclure tous les aliments que le Staffie a déjà mangé et en trouver d’autres avec lesquels il n’a jamais été en contact.

Finalement, bien alimenter son chien c’est se renseigner pour savoir ce dont il a besoin et ainsi adapter la ration en conséquence. N’hésitez pas à faire appel aux conseils de votre vétérinaire.

2 Commentaire

  • Magali tressol
    3 septembre 2020 at 19 h 54 min

    Merci pour votre article sur les staffies. Ma petite Hatchie est un amour de chien avec tendance à un peu d’embonpoint et sur son gabarit 1 kg de trop pèse lourdement sur ses articulations, donc je vais aussi garder votre article sur l’embonpoint 😉. Longue vie à votre nouveau blog

    Reply
    • woufbyjaphy
      4 septembre 2020 at 9 h 58 min

      Merci beaucoup Magali 🎈

      Reply

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :