Manger

Pourquoi donner des croquettes sans céréales à son chien ?

L’alimentation à donner à son chien est une question récurrente parmi les propriétaires. La plupart opte pour un aliment sec sous forme de croquettes, facile à distribuer et à conserver, pour un coût qui ne dépasse pas quelques euros par jour. Mais de quoi est composée une croquette ? Sans céréales, sans gluten, glucides toxiques… ces mots reviennent souvent, mais que signifient-ils réellement ?

La croquette, un aliment complet

La croquette apporte tous les nutriments nécessaires à la croissance et à la bonne santé du chien, à condition, bien sûr, qu’elle soit de bonne qualité. La composition (ingrédients) et les constituants analytiques (%) sont indiqués sur le paquet. Il est important de l’étudier pour savoir si ces croquettes sont de bonne qualité ou non.

Constituants analytiques, mode d’emploi

Les protéines

Le chien étant un animal carnivore, il a besoin de protéines animales dans sa ration. Elles sont utilisées pour synthétiser d’autres protéines dans l’organisme et participent aux défenses contre les maladies. Chez Japhy, selon les différentes recettes, le taux de protéines se situe entre 30% et 34% et environ 80% de ces protéines sont d’origine animale, ce qui est un gage de la bonne qualité de nos recettes.

Les lipides

Les lipides (matières grasses) sont une source d’énergie pour l’organisme du chien. Ils sont aussi responsables de l’appétence des croquettes.

Les cendres

Les minéraux comme le calcium, le phosphore, le cuivre, l’iode et de nombreux autres sont indispensables à la croissance et à la bonne santé des os et des organes. Tous les minéraux sont regroupés sous le terme « cendres ». Les vétérinaires et nutritionnistes recommandent généralement un taux de cendres inférieur à 10% pour limiter le risque de certaines pathologies (affections et irritations du bas de l’appareil urinaire, formation de calculs, et problèmes de croissance pour le jeune chien) et conseillent plutôt un aliment avec un taux de cendres modéré, compris entre 5% et 9% pour le chien. Toutes nos croquettes on un taux de cendres compris dans les recommandations puisqu’il est de 7,5%.

Les glucides

Enfin, les glucides, qui regroupent sous ce nom l’amidon et les fibres contenus dans la croquette, ont de nombreux rôles. Les fibres sont indispensables au bon fonctionnement des intestins en induisant des mouvements de contraction, et ont un rôle de lest. L’amidon sert à apporter de l’énergie, sous forme de glucose. Chiens et chats pourraient vivre sans glucose dans leur alimentation, puisqu’ils sont capables de synthétiser du glucose à partir des produits de la dégradation des protéines par un mécanisme nommé néoglucogénèse. Mais l’amidon est indispensable au procédé de fabrication des croquettes, il est donc impossible de fabriquer des croquettes sans source de glucides. De plus, l’amidon est une source d’énergie beaucoup moins couteuse que les autres éléments d’une croquette, poussant ainsi les industriels de certaines marques à en abuser pour réduire les couts de fabrication et faire du maïs ou du blé les premiers ingrédients de leur recette.

Surveiller le taux de glucides

Les sources d’amidon sont nombreuses : céréales (blé, maïs, riz), légumes (haricots, carottes, courgettes…), légumineuses (lentilles, soja, petit pois), pomme de terre, patate douce, fruits (pommes, poires) et sucre. Plus une croquette contient ces aliments en grande quantité, plus elle sera riche en glucides ! Or les glucides sont impliqués dans de nombreux phénomènes, comme la prise de poids (et ce qui en découle, perte de vitalité, arthrose…), les maladies cardiaques ou encore l’apparition de cellules cancéreuses. Il est donc important de veiller à limiter le taux de glucides dans l’alimentation de votre chien.

@Paicky_my_best_friend

Certains chiens, notamment les chiens Nordiques (Huskies, Malamutes…) et les chiens-loups sont très sensibles à la quantité de glucides contenue dans leur alimentation, et peuvent avoir des troubles gastro-intestinaux si le taux de glucides est trop élevé : il convient de faire particulièrement attention aux constituants analytiques de l’aliment si vous êtes les heureux papa ou maman d’une de ces races. Par ailleurs, plus le taux de glucides est élevé, plus les taux des autres composants seront moindres : une croquette riche en céréales ou en une autre source de glucides sera donc pauvre en protéines et en lipides, pourtant indispensables au carnivore qu’est le chien !

Il est donc important de savoir lire une étiquette de composition sur un sac de croquettes, et de repérer le premier ingrédient dans la liste : c’est celui présent en plus grande quantité.

Ainsi, on veillera à opter pour un aliment dont le premier ingrédient est une source de protéine animale et non des céréales ou autre source de glucides. Chez Japhy, le premier ingrédient sont nos protéines de poulet puisque nous savons que nos chiens ont avant tout besoin de viandes et non de céréales. Quant à notre taux de glucides, celui-ci varie selon les recettes et est compris entre 29% et 39%, bien en-dessous de la moyenne de la plupart des croquettes.

Les céréales, sources de nombreux problèmes

Les céréales peuvent contenir des mycotoxines, toxines produites par des moisissures microscopiques contenues dans les grains ou dans les croquettes. Elles ont un effet toxique sur de nombreux organes, comme les reins ou le foie, mais également sur le système immunitaire ou la fertilité. La cuisson ne permet généralement pas de détruire les mycotoxines. C’est le fait que le chien consomme chaque jour de faibles quantités de mycotoxines qui risque de provoquer des infections sur le long terme.

L’intolérance au gluten chez certaines races
@mother_of_setters

L’intolérance au gluten a également été rapportée chez les Setter, sans pour autant toucher tous les individus de la race. Le gluten est une des protéines présentes dans le blé. La véritable allergie au gluten est très rare. Les croquettes sans céréales sont donc forcément sans gluten. De plus, certains chiens ne supportent pas le maïs ou le blé contenus en trop grande quantité dans certaines marques de croquettes, sans que cela soit une intolérance au gluten, et peuvent présenter des troubles comme une perte d’appétit, des diarrhées et des vomissements, un poil terne.

Il convient alors d’effectuer une visite chez le vétérinaire pour écarter les autres causes provoquant ce genre de symptômes, avant de trouver une nouvelle gamme d’alimentation pour votre animal.

Un changement d’alimentation doit dans tous les cas être un acte réfléchi, car il engendre de grandes conséquences sur votre chien. C’est pour toutes ces raisons que nous avons décidé de réaliser des recettes garanties sans céréales et sans gluten.

La pomme de terre, une alternative aux céréales qui présente de nombreux avantages

Dans de nombreuses croquettes sans céréales, dont les Japhy, la pomme de terre est utilisée comme source d’amidon. Celle-ci est souvent considérée comme toxique pour les chiens, mais seulement si elle est donnée crue à votre compagnon. En effet, la cuisson la rend plus digeste.

La pomme de terre a beaucoup d’atouts. Elle contient entre autres une fraction d’amidon appelée amidon résistant, qui est deux fois moins énergétique que d’autres sources d’amidon classiques, prévenant ainsi l’hyperinsulinémie et donc l’hyperglycémie. La pomme de terre entraîne donc une prise de poids moindre, et serait intéressante dans le cadre des régimes pour les chiens diabétiques (qui ont besoin de diminuer leur taux de sucre dans le sang). Elle pourrait même prévenir l’apparition de problèmes de santé comme les maladies cardio-vasculaires, l’obésité, le diabète, le cancer ainsi que les maladies inflammatoires du côlon.

Des études ont montré que remplacer une partie de l’amidon par celui des pommes de terre favoriserait les fermentations intestinales (et donc une bonne digestion), l’absorption de certains minéraux et un taux bas de cholestérol. Enfin, les pommes de terre apportent des fibres, indispensables à la bonne santé de l’intestin et donc de la digestion, et des antioxydants, qui ralentissent le vieillissement des organes et certaines maladies comme le cancer et le diabète.

Le pois, un ingrédient très bénéfique pour la santé du chien

Une autre source d’amidon utilisée régulièrement est le pois. Riches en vitamine B9, excellentes sources de glucides de qualité et de protéines végétales, les pois ont des atouts santé incomparables. Les pois jaunes, une des variétés utilisées dans les croquettes sans céréales, font baisser la tension artérielle chez les individus malades des reins : c’est un excellent moyen de lutter contre l’hypertension et les maladies cardiovasculaires naturellement.

Les petits pois, riches en fibres, apportent un effet de satiété et améliorent le confort intestinal, en nourrissant les bonnes bactéries du tube digestif (appelées aussi microbiote intestinal). Des études ont montré qu’un régime riche en fibres abaisse la pression artérielle, diminue le taux de lipides dans le sang et réduit l’inflammation, responsable de nombreuses maladies chroniques. Enfin, ils contiennent de puissants antioxydants, qui préviennent l’apparition de certains cancers.

Chez Japhy, nous utilisons des pois entiers d’origine française, et plus précisément provenant de la région de l’Est.

Toutes ces sources de glucides sont de véritables atouts dans la composition des croquettes sans céréales. Votre chien sera en pleine santé, sur le court terme comme sur le long terme.

Passer à des croquettes sans céréales : réussir sa transition

Le passage de croquettes contenant des céréales à des croquettes sans céréales peut parfois être difficile pour votre chien. Il est indispensable de faire une transition longue, sur une dizaine de jours environ, en augmentant progressivement la quantité des nouvelles croquettes en diminuant la proportion des anciennes. Ce changement progressif permettra à la flore bactérienne contenue dans l’intestin de votre chien de s’adapter pour permettre une digestion optimale. Un changement radical entrainerait diarrhées et vomissements, qui sont facilement évitables. Vous pouvez aider le microbiote intestinal dans ce changement d’alimentation en lui apportant de bonnes bactéries, sous forme de yaourt nature par exemple. Et n’oubliez pas de laisser à disposition une gamelle d’eau propre et fraîche pour désaltérer votre chien !

La meilleure alimentation reste celle que le chien tolère et qui lui apporte tous les nutriments indispensables pour sa croissance et sa bonne santé. Ainsi, si votre chien mange un aliment complet, de bonne qualité, et qu’il a un beau poil, une grande vitalité et qu’il digère bien son aliment, vous pouvez estimer que ses croquettes lui conviennent.

Voir notre article sur Comment réussir la période de transition alimentaire ?

Abonnez-nous à la newsletter pour être notifié(e) des nouveaux articles !

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :